Vous êtes ici

Organisation Professionelle

La Centrale Nationale est la seule association professionnelle agréée des sous-traitants du secteur agricole. Cette 
association s’adresse aux entrepreneurs des groupes-cibles suivants:

• entrepreneurs de travaux agricoles et horticoles
• entreprises de pulvérisation et négociants en produits de pulvérisation
• négociants en engrais
• négociants en fourrage et aliments pour bétail
• entrepreneurs qui font du terrassement

Les membres sont aussi bien des entrepreneurs indépendants que des patrons de PME employant du personnel. Le nom usuel de
la Centrale Nationale Agro-Service est:  «Agro-Service». Cette association professionnelle a été fondée en 1961 et possède
le statut d’une association sans but  lucratif. Agro-Service défend les intérêts de ses membres affiliés sur plusieurs terrains. Quelques exemples de dossiers.

 

Que fait Agro-Service? Principales réalisations: 

• Conseil de première ligne et assistance dans le cadre de l’exercice de votre profession dans les domaines suivants:
social, fiscal, juridique, environnemental, ... 
• Information professionnelle via le Bulletin d’Agro-Service et par e-mail. Demandez votre exemplaire d’essai !
• Journées régionales d’information 
• Organisation de formations destinées aux membres et à leurs salariés
• Représentation permanente et défense de vos intérêts professionnels par le biais de diverses autorités compétentes et
divers groupes d’intérêts tels que UNIZO,CEETTAR (Confédération Européenne des entrepreneurs de travaux agricoles), la
Commission Paritaire 132, le Fonds Social ETTAH, la Mission Wallonne des Secteurs Verts, Vegaplan, OVOCOM, le Contrôle
des Pulvérisateurs, l’AFSCA, le Conseil Supérieur des Indépendants et des PME, ...
• En collaboration avec les organisations agricoles, nous avons obtenu en septembre 2006 le permis de conduire agricole ou permis G.
• Afin de répondre aux dispositions de l’Arrêté Royal relatif à l’autocontrôle à la notification obligatoire et à la traçabilité
dans la chaîne alimentaire, Agro-Service a élaboré un guide sectoriel ainsi qu’un manuel GIQF en collaboration
avec Vegaplan. Ce guide sectoriel est approuvé par l’Agence Fédérale de Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA). Les
membres bénéficient en outre d’une remise substantielle en cas d’adhésion au Vegaplan.
• Les entrepreneurs de travaux agricoles qui transportent des produits vers des entreprises GMP ne relèvent plus de la
réglementation GMP mais bien des règles du Standard Vegaplan, pour autant que ce transport soit accessoire à l’activité sur le champs.
• Tachygraphe: Agro-Service a veillé à ce que les véhicules agricoles ne doivent pas être équipés d’un tachygraphe numérique s’ils
roulent à une vitesse maximale de 40 km/h. La Commission Européenne avait jusqu’alors fixé la limite à 30 km/h.
• Clarté concernant les procédures qu’ilconvient d’appliquer pour les machines de grande largeur (autorisations liées à la
largeur et aux transports exceptionnels)
• Négociations sociales avec les syndicats dans le cadre du Comité Paritaire 132: Entreprises de travaux techniques
agricoles et horticoles techniques. Agro-Service tente ainsi de maîtriser les coûts salariaux et de préserver la flexibilité
indispensable dans ce secteur.
• Diverses réunions et journées d’étude consacrées aux sujets les plus divers présentant un intérêt pour ce secteur. Ces
initiatives sont lancées dans divers lieux du pays. Des voyages d’étude sont par ailleurs organisés.
• Journées de consultation pour les membres. 
• Collaboration avec le Département Génie Rural (CRAW-Gembloux) en vue de la mise sur internet des coûts
d’utilisation des matériels agricoles.
• Collaboration avec la VOLSOG, l’association des anciens élèves de l’école des entrepreneurs en pulvérisation de Gand
• Grâce à la réforme dans le secteur du sucre, Agro-Service a fait en sorte que les entrepreneurs de travaux agricoles actifs dans le secteur de la chicorée puissent bénéficier d’une aide. Ce dossier a été bouclé fin 2006. En 2009 on a obtenu une aide
pour les entrepreneurs actifs dans le semis et l’arrachage des betteraves sucrières.
• Faut-il respecter la norme GMP ou Standard Vegaplan?
• Diesel rouge ou blanc pour les travaux de terrassement
• La largeur des machines agricoles et le transport exceptionnel
• La formation des salariés
• Les indemnités de déplacement des salariés